Je fais un don

Pourquoi des familles font-elles le choix de l’adoption ? Comment arrivent-elles à aimer et à tisser des liens avec cet enfant d’un autre sang ? Pourquoi adopter un enfant est-il semé d’embuches et comment l’enfant se construit-il ?

Cette semaine, Tous Frères consacre son émission à un choix de vie pour certaines familles avec le verbe adopter. L’adoption est souvent le dernier recours pour les familles qui n’arrivent pas avoir d’enfant biologique. L’adoption est une belle aventure mais qui demande de la patience. Pour débuter l’émission, Luciano a choisi de nous raconter l’histoire du père adoptif de Jésus avec Joseph, l’époux de Marie. On ne sait pas grand-chose de la vie de Jésus, enfant, avec Joseph. Mais Joseph a su être un père aimant et protecteur. En adoptant Jésus, il a su surtout entrer dans un chemin d’obéissance et de service. 

Nous allons ensuite à La Réunion auprès des familles qui sont en pleine procédure d’adoption. Entre espoir, doute, joie et colère, nous les suivrons dans leurs démarches. Nous assistons également à un café d’écoute où enfants adoptés et familles se rencontrent. L’occasion de libérer la parole et de lever les tabous, les non-dit autour de l’adoption. Dans leurs démarches, ces familles sont accompagnées par l’association Enfance et Familles d’Adoption. En visioconférence depuis la Martinique, le père Sosthène Godjo, prêtre de la paroisse Saint-Antoine de Padoue de Fort-de-France et psychologue clinicien. Il nous rappelle que par le baptême, tous les chrétiens deviennent des enfants adoptés par Dieu. Le portrait de Tous Frères est consacré à Amandine Gay, Martiniquaise adoptée à l’âge de 5 mois, par une famille lyonnaise. Elle découvre en 2020 qu’elle a des origines antillaises par son père biologique. En avril 2023, accompagnée de sa mère adoptive, Amandine Gay effectue, pour la première fois, le voyage en Martinique. Nous l’avons suivie dans la découverte de l’île et de ses origines. 

Le décryptage de la semaine est dédié à la religion bouddhiste et nous verrons quelle relation se tisse entre le maître et le disciple. Nous voyons qu’il y a un lien de filiation spirituel. Enfin, les dernières paroles de l’émission sont données par Taïna Bogulinski et Vainona Paitia depuis la Polynésie-Française. Taïna Bogulinski, enfant adoptée, a grandi en France. Elle raconte avec beaucoup d’émotions, à son amie, sa première rencontre avec la Polynésie et sa famille d’origine : "ça me fait deux familles et de l'amour des deux côtés."

Retrouvez notre émission sur La 1ère et à 14h30 sur Facebook Live.

  • Guadeloupe La 1ère : Dimanche à 7h20 
  • Martinique La 1ère : Dimanche à 5h30
  • Guyane La 1ère : Dimanche à 5h30
  • Saint-Pierre et Miquelon La 1ère : Dimanche à 8h05
  • Réunion La 1ère : Dimanche à 8h30
  • Nouvelle-Calédonie La 1ère : à 7h00
  • Wallis et Futuna La 1ère : Dimanche à 11h45
  • Polynésie La 1ère : Samedi à 7h00