Chaque année, le 11 novembre, l’Aumônerie Nationale des Antilles et de la Guyane (ANAG) organise une rencontre à l’église Saint Sulpice dans le 6ème arrondissement de Paris. Pour l’occasion, des centaines d’ultramarins de tous âges, venant d’Ile-de-France et de Province se retrouvent avec les évêques de Martinique, Guadeloupe et de Guyane.

La messe du 11 novembre

Les Martiniquais, Guadeloupéens et Guyanais de l’Hexagone sont invités au rassemblement du Jeudi 11 Novembre à l’église Saint Sulpice. Tous les ans, les Antillo-Guyanais se retrouvent aux côtés de leurs évêques pour un temps de partage et de prière.

Cette année, le très actif diocèse de Créteil est sous le feu des projecteurs. Dès 13h30 les participants pourront écouter des témoignages des fidèles impliqués dans la vie de leur diocèse.

Puis à 14h30, Monseigneur David Macaire, archevêque de Fort-de-France et Saint-Pierre en Martinique et administrateur du diocèse de Guadeloupe, présidera l’Eucharistie, entouré de plusieurs évêques, de nombreux prêtres et diacres. Cette célébration sera animée par une chorale composée principalement de jeunes.

La rencontre n’a pas eu lieu en 2020 à cause de la pandémie mais cette année elle aura bien lieu. En revanche, en raison des restrictions sanitaires et pour des mesures de sécurité, 1500 paroissiens sont attendus à l’intérieur de l’église à la place des 3000 personnes habituelles. L’évènement sera retransmis en direct sur la chaîne YouTube de l’Aumônerie Nationale des Antilles et de la Guyane afin de permettre à chacun de pouvoir participer au rassemblement.

 

copyright : CFRT – Tous Frères – Messe du 11 novembre 2013

Retrouvez-nous

La toute nouvelle équipe de « Tous Frères » sera présente sur l’évènement. L’occasion pour les Martiniquais, Guadeloupéens et Guyanais de nous rencontrer et d’échanger avec nous.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux de l’émission, pour vivre les temps forts du rassemblement :
Facebook
Instagram
YouTube
Twitter

Inscrivez-vous à la Newsletter de Tous Frères – À la rencontre des religions d’Outre-mer


L’aumônerie Nationale des Antilles et de la Guyane

Créée en 2007, l’Aumônerie Nationale des Antilles et de la Guyane, est un service de l’Église Catholique ayant pour mission l’accueil, l’écoute, l’accompagnement et la formation des Antillais et Guyanais vivant ou étant de passage dans l’Hexagone.
Loin de se substituer aux paroisses et encore moins aux diocèses, son but premier est d’aider les Antillais et Guyanais à s’insérer dans la vie des églises.
En plus de la rencontre du 11 Novembre, L’ANAG, assure aussi des temps de prière, d’enseignement, des pèlerinages et des célébrations comme des « Chanté Noël ».

Les évêques

Depuis Septembre dernier, le coordinateur de l’aumônerie est Monseigneur Jean‐Yves Riocreux, évêque‐émérite de Basse‐Terre en Guadeloupe. Il succède au Père Marcel Crépin, retourné en Martinique.
Proche des ultramarins, Monseigneur Jean‐Yves Riocreux est ordonné prêtre en 1974 pour le diocèse de Nouméa en Nouvelle-Calédonie.
En 2012, le pape Benoît XVI le nomme évêque en Guadeloupe. En mai dernier, après une pandémie et neuf années sur l’île, le pape François accepte la démission de celui-ci.
Suite au départ de l’évêque de Guadeloupe à la retraite, le pape François nomme Monseigneur David Macaire, archevêque de Fort-de-France, pour assurer l’intérim.

Revoir l’interview : Un jeune archevêque pour la Martinique !

 

Consacré en 2015, Monseigneur David Macaire est un évêque apprécié par les Martiniquais et très présent sur les médias locaux. Il sera accompagné de l’administrateur apostolique de Cayenne en Guyane, Monseigneur Michel Dubost, Jeudi 11 à Saint Sulpice.

L’Eglise de Saint Sulpice à Paris

En plus d’être l’une des plus grandes églises de Paris, Saint Sulpice est un bijou d’architecture. Chargée d’émotion, l’église du quartier de Saint-Germain-des-Prés est connue pour accueillir de nombreuses cérémonies. C’est la raison pour laquelle elle a été choisie depuis de nombreuses années pour célébrer la messe du 11 Novembre destinée aux insulaires des Antilles et de la Guyane.

 

 

Laurie-Anne Saint-Louis